Retour vers les ancêtres dans le désert du Kalahari au Botswana


Le Kalahari est la plus sèche et la plus grande étendue de sable au monde. Situé entre les bassins des fleuves Zambèze et Orange, le désert s’étend sur les territoires de trois pays: le Botswana, mais aussi la Namibie et l’Afrique du Sud, et encore plus si l’on s’intéresse au bassin du Kalahari. On trouve plusieurs réserves naturelles sur ces terres arides et pourtant propices à la vie sauvage. Mais surtout, c’est un monde bien à part. Les Bushmen disent même que la nuit, on y entend la musique des étoiles....






Un peu d’histoire sur le désert du Kalahari au Botswana


La région du Kalahari fut toujours terre des Bushmen. En 1851, l’explorateur britannique David Livingstone lança sa troisième expédition. Il se mit en tête d’atteindre le coeur des terres africaines, depuis l’Afrique du Sud. Il découvrit donc le désert du Kalahari au Botswana, qui lui apparut comme une terre hostile. Puis il remonta le Zambèze et déboucha finalement sur le lac Ngami.


Pas de changement majeur dans la région donc, jusqu’à la colonisation britannique. En 1961, la Couronne créa la réserve du Kalahari central comme zone protégée pour permettre aux tribus San de pratiquer l’art de la chasse en respectant leurs traditions. C’est pour cela que la réserve fut fermée au public jusque dans les années 1990. Puis, le gouvernement décida de développer le tourisme. De nombreux lodges apparurent à l’intérieur et à la périphérie du parc, attirant de plus en plus de visiteurs étrangers en voyage au Botswana.



Que faire dans le désert du Kalahari au Botswana ?





La principale activité à faire absolument dans le désert du Kalahari au Botswana, et lors de tout voyage au Botswana d’ailleurs, est bien évidemment un safari. C’est possible dans la réserve du Kalahari central, par l’intermédiaire d’une agence de tourisme ou de votre lodge sur place. A bord d’un 4×4 spécialement équipé, vous pourrez donc parcourir le désert à la recherche des espèces les plus rares. Parmi les espèces les plus fréquemment rencontrées, on trouve les oryx, les autruches et les springboks. Heureusement, les éléphants et girafes sont aussi bien présents, même si plus rares que dans le nord du pays. Les guépards profitent de l’absence de relief dans le Kalahari pour des courses poursuites hors du commun. Et enfin, les lions sont bien plus grands et majestueux qu’ailleurs, ce qui offre un spectacle unique !





Enfin, impossible de passer par le désert du Kalahari au Botswana sans rencontrer ses habitants ancestraux: les Bushmen. Le désert est toujours leur lieu de vie, et leurs traditions n’ont pas beaucoup changé au fil des siècles. Ce peuple de chasseurs-cueilleurs connaît le cadre naturel du Kalahari, sa faune et sa flore, mieux que personne. C’est l’occasion d’en apprendre énormément ! D’autant plus qu’ils ont su survivre dans un environnement particulièrement hostile. Beaucoup d’agences de tourisme et de lodges proposent des excursions vers les villages Bushmen, qui sont malheureusement de moins en moins nombreux. C’est maintenant qu’il faut en profiter !



Quelques informations pratiques sur le désert du Kalahari au Botswana


Avant de vous lancer dans l’aventure, il est primordial de se renseigner sur le climat et les saisons. Il serait bien dommage de passer votre séjour dans le désert du Kalahari au Botswana sous la pluie, ou sous une chaleur écrasante ! La saison des pluies s’étend de novembre à décembre. C’est la période où le désert se laisse envahir de pousses vertes et de fleurs, ce qui lui donne des airs moins hostiles. Les pans de sel s’emplissent alors d’animaux, herbivores venus se nourrir ou mammifères venus mettre bas. Ce spectacle dure jusqu’à fin mai, lorsque les troupeaux se séparent. C’est le début de la période difficile de sécheresse, pendant laquelle l’herbe et l’eau sont rares. Il est alors facile de repérer les animaux venus s’abreuver aux quatre points d’eau artificiels construits sur le territoire de la réserve.


Le désert du Kalahari au Botswana fait partie de ces lieux mythiques et magiques qu’il ne faut manquer sous aucun prétexte. En plus d’être un havre de paix, c’est un sanctuaire pour la vie sauvage et le berceau de traditions ancestrales. Le pays des Bushmen vous en apprendra beaucoup sur la nature et sur vous-même, dans le plus grand des calmes. Restez-y au moins trois jours pour avoir le temps de bien en profiter et de faire de votre circuit au Botswana une expérience vraiment unique.



Alors, vous êtes tenté par une découverte du désert du Kalahari au Botswana ? N’hésitez pas à l’inclure dans votre séjour et envoyez-nous votre demande de devis en cliquant ici.